L’éducation aux émotions


L'éducation aux émotions, un enjeu éducatif majeur, une clé du vivre ensemble

Formation sur une journée, en intra ou inter établissements ainsi qu'en inscriptions individuelles ; tous publics (éducateurs, enseignants tous niveaux, personnels de la petite enfance…). Formateur : Jean-Luc Dacheux

Longtemps absents des programmes scolaires, et à plus forte raison des pratiques de terrain, l’éducation aux émotions et l’apprentissage de la gestion de conflit  sont  aujourd’hui fortement suggérés par les textes règlementaires, notamment grâce au nouveau socle commun qui les intègre dans la première composante du domaine 3 : « Expression de la sensibilité et des opinions, respect des autres :

L'élève exprime ses sentiments et ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. Il exploite ses facultés intellectuelles et physiques en ayant confiance en sa capacité à réussir et à progresser.

L'élève apprend à résoudre les conflits sans agressivité, à éviter le recours à la violence grâce à sa maîtrise de moyens d'expression, de communication et d'argumentation. Il respecte les opinions et la liberté d'autrui, identifie et rejette toute forme d'intimidation ou d'emprise. Apprenant à mettre à distance préjugés et stéréotypes, il est capable d'apprécier les personnes qui sont différentes de lui et de vivre avec elles. Il est capable aussi de faire preuve d'empathie et de bienveillance ».

Au-delà des attentes institutionnelles, les expériences menées de part et d’autres depuis quelques années démontrent le bienfait de l’éducation aux émotions et de l’apprentissage de la gestion de conflit, tant en termes de climat scolaire qu’aux niveaux éducatif et développemental.

A  l’issue de cette formation alliant apports théoriques et ateliers, les enseignants auront une bonne connaissance des bases de l’éducation aux émotions, de quelques apports issus de la neurobiologie et de la psychologie, du rôle de l’enseignant (modélisation, guidance), des enjeux développementaux et sociaux. Ils disposeront d’indicateurs leur permettant d’anticiper des situations difficiles. Ils connaitront des dispositifs éprouvés permettant d’aider les élèves à identifier, comprendre et réguler leurs émotions, à se positionner de manière responsable en cas de conflit, à intervenir pour réguler les relations entre deux ou plusieurs camarades (médiation entre pairs).

Outre les apports théoriques, des temps de contextualisation avec présentation de différents dispositifs, expérimentation et mises en situation (jeux de rôles) : le changement de point de vue (rejouer un conflit sous forme de saynète en inversant les rôles), la communication non-violente, les messages clairs, le jeu des 3 figures, la médiation entre pairs…

Et des temps d'analyse de pratique à partir du vécu des stagiaires.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *