« Coopérer au sein d’une équipe »


Contexte :

La liste des compétences que les professeurs, professeurs documentalistes et conseillers principaux d'éducation doivent maîtriser pour l'exercice de leur métier est publiée au Bulletin officiel du 25 juillet 2013. « Coopérer au sein d’une équipe » en fait partie. Chacun de nous s’accorde pour dire que le travail en équipe concourt à la confiance partagée dans la réussite de tous les élèves. Il contribue à la construction, à la mise en œuvre et à l’évaluation collégiale du projet d’établissement et de tous les projets au sein de l’établissement. Le travail d’équipe contribue au développement professionnel de chacun et il facilite la résolution des difficultés rencontrées pour un climat scolaire serein. Cependant, est-ce que cela est aisé ? Comment coopérer au sein d’une équipe ? Comment mettre en place cette coopération ? Comment faire en sorte que cette coopération soit efficiente et durable ? Autant de questions auxquelles cette formation répond.

Formatrice :

Peggy Girault, formatrice Didascol Formation et opératrice Potentialis certifiée

Objectif général : optimiser la coopération au sein de l’équipe d’école

Objectifs pédagogiques : A l’issue de la formation, les formés seront capables de : -se baser sur leurs potentiels forts pour coopérer en équipe -se baser efficacement sur les potentiels forts de leur collègue pour optimiser la coopération au sein de l’équipe -réguler les éventuels conflits au sein de l’équipe pour optimiser leur travail d’équipe -de mettre en œuvre une articulation efficiente entre leur travail dans l’établissement et leur travail dans la classe -de mettre en œuvre un co-enseignement efficace

Contenus : La formation est basée sur le fait que chaque enseignant possède des potentiels forts, c’est-à-dire des capacités utilisées et développées, qui est source de motivation, de performance et de plaisir qui lui permettent d’être dans le flow, autrement de travailler avec plaisir tout en étant le plus efficient possible. Cette formation permet d’éviter la fatigue, la démotivation et la maladie dans le sens où un potentiel fort inutilisé est source de fatigue, démotivation et maladie.

-4h pour déterminer ses propres potentiels professionnels à l’aide d’une méthode pédagogique d’accompagnement à l’autoévaluation de ses potentiels forts, nommée Potentialis. Cette méthode a pour source les neurosciences.

-Apport pratiques pour transférer ses potentiels forts au sein de l’équipe d’école et permettre d’optimiser le travail d’équipe en se basant sur les potentiels forts de chacun dans les projets et dans le travail au quotidien

-Apports de la recherche sur les enjeux de la coopération entre enseignants (favoriser la réussite des élèves, favoriser le sentiment d’auto efficacité des enseignants, éviter les situations de solitude professionnelle, soutenir les collègues en difficulté et notamment lorsqu’ils débutent)

-Apports pratiques sur les points de vigilance des pratiques collaboratives

-Apports pratiques sur la communication non violente

-Apports pédagogiques pour la mise en œuvre du co-enseignement

Modalités : Temps de réflexion en grand groupe : prise de représentations, débats, recueil des besoins…Temps de travail individuel pour déterminer ses potentiels forts. Apports théoriques dialogués, illustrés par des diaporamas et de passages vidéo d’une conférence issue de la recherche. Temps de travail en petits groupes : analyse de situations et de pratiques, jeux de rôles, tables rondes

Durée : 2 jours

À savoir : cette formation est plus efficace si elle est à destination de l’ensemble de l’équipe pédagogique d’un même établissement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *